Page:Hugo - Les Misérables Tome V (1890).djvu/303

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Hugo - Les Misérables Tome V (1890) - II MARIUS, EN SORTANT DE LA GUERRE CIVILE, S’APPRÊTE À LA GUERRE DOMESTIQUE.png
II


MARIUS, EN SORTANT DE LA GUERRE CIVILE,
S’APPRÊTE À LA GUERRE DOMESTIQUE


Marius fut longtemps ni mort, ni vivant. Il eut durant plusieurs semaines une fièvre accompagnée de délire, et d’assez graves symptômes cérébraux causés plutôt encore par les commotions des blessures à la tête que par les blessures elles-mêmes.

Il répéta le nom de Cosette pendant des nuits entières