Page:Hugo - Les Travailleurs de la mer Tome II (1892).djvu/359

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



NOTE I


Sur la page du titre on lit, dans le manuscrit original, les mentions suivantes :

Commencé le 4 juin 1864.
Interrompu le 4 août.
Repris le 4 décembre.
Terminé le 29 avril 1865.
Publié le 12 mars 1866.

À la page qui termine la première partie, Sieur Clubin, on lit :

3 août, 8 heures 1/2 du matin.
Interrompu jusqu’à mon retour. Je vais partir pour mon voyage annuel, le 10 ou le 11.


NOTE II


Dans la première partie, livre VI, au chapitre II, Du cognac inespéré, les lignes qui suivent sont biffées dans le manuscrit :

Une volonté dans un mécanisme fait contre-poids à l’infini. L’infini, lui aussi, contient un mécanisme. Ses engrenages sont pour nous invisibles, tant ils sont démesurés. Le zodiaque est une de ces roues. La loi