Page:Huxley - De la place de l'homme dans la nature.djvu/190

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
163
des singes anthorpomorphes

M. Ford ne croit pas aux récits qui prétendent que les gorilles se bâtissent des maisons et chassent l’éléphant ; il dit que pas un indigène bien informé n’y ajoute foi. Ce sont là des contes d’enfants.

Je pourrais, en témoignage des mêmes faits, faire une autre citation, qui, à ce qu’il me semble, serait moins soigneusement pesée et contrôlée ; je l’emprunterais aux lettres de MM. Franquet et Gautier Laboullaye ajoutées au mémoire de M. I. Geoffroy Saint-Hilaire, que j’ai déjà cité. Si l’on a présent à l’esprit ce que l’on sait de l’orang et du gibbon, les relations du docteur Savage et de H. Ford ne me semblent pas pouvoir être équitablement critiquées par des considérations a priori. Ainsi que nous l’avons vu, les gibbons prennent rapidement l’attitude verticale, mais, en vertu de sa conformation, le gorille est bien mieux disposé que le gibbon lui-même à prendre cette attitude. Si les sacs laryngiens des gibbons tirent leur importance, ainsi que cela est très-probable, de ce qu’ils donnent de l’étendue à une voix qui peut être entendue à une demi-lieue de distance, le gorille, qui a des sacs semblables, plus largement développés et dont le volume est cinq fois celui du gibbon, peut bien être entendu à une distance double. Si l’orang combat avec ses mains, les gibbons et les chimpanzés avec leurs dents, il est assez probable que le gorille peut l’un ou l’autre et même l’un et l’autre ; et l’on ne saurait rien dire contre ce fait que le chimpanzé et le gorille construisent un nid, lorsqu’il est prouvé que l’orang-outang exécute habituellement cet acte. En présence de tous ces témoignages publics, vieux de dix ou quinze ans, n’est-il pas surprenant que les assertions d’un voyageur moderne qui, pour ce qui est du gorille, a fait très-peu de chose de plus que de reproduire sur sa propre autorité les assertions de Savage et de Ford aient rencontré une si acerbe et si violente opposition ?