Page:Ibn Khaldoun - Histoire des Berbères, trad. Slane, tome 2.djvu/168

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


TRIBUS HAStfOUDItKNfi^ DU DfiRBIf. fS9 pays de Barca^ Dans la latitude de Mavoc, elles paraissent en* tassées les unes sur les autres, formant ainsi des gradins succes- sifs, depurs le Désert jusqu’au Tell. Le voyageur qui veut les traverser, afin de se rendre dans le Sous ou dans le derâ, en partant de Temsna ou des contrées maritimes de Maroc, doit y mettre plus de huit jours, et se diriger vers le sud. Dans ces montagnes jaillissent de nombreuses sources ; des arbrisseaux couvrent le sol d’un voile épais ; de nombreuses forêts répandent leur ombre sur les vallons ; des terrains étendus y offrent de grandes ressources à l’agriculture et à la multiplication des trou- peaux, et des vastes pâturages y nourissent une foule d’animaux domestiques et de bêtes fauves. Dans ces régions fortunées, la végétation déploie une vigueur extraordinaire^ et la nature y prodigue le tribut de ses dons. Ces lieux sont habitée par des peuplades masmoudiennes dont Dieu seul connaît le nombre. Elles y ont élevé des forteresses et des châteaux, des grands édifices et des citadelles, et elles préfèrent leurs pays à toutes les contrées du monde. Des divers cdtés , les marchands se rendent du milieu de ces tribus ; les habitants des villes et des OBilnpagbes y font aussi de fréquentes visites. Depuis une époque bien antérieure à l’islamisme, les Mas- mouda ont occupé le Deren, non pas quelques endroits seule- ment, mais bien des régions étendues. Ils y ont formé dés royaumes et des états, et se sont partagés en grandes familles et éa tribus, dont chacune est distinguée par un nom particulier. Leurs établissements dans ces montagnes commencent au Thenïa- t-el-Sâden (défilé de la mine), endroiC qui s’appelle aussi Beni- Faxa2 et qui touche à la limite du pays habité par la tribu de Sanaga ; ils entourent cette localité du côlé du sud et leur terri- toire se prolonge ensuite jusqu’au Sous. Parmi le grand nombre de tribus masmoudiennes qui occupent cette chaîne, on remarque les Hergha, les Hitatala, les Tinfnélel, les Guedmioua, les Guenfiça, lesOurtka, les Regraga, les Heï- mîra, les Dokkala, les Haha, les Assaden, les Beni-Ouaxgutt, les Beni-Maguer eties Atlaiia, appelés aussi Heilana. On ditqu’Attato, aïeul de cette tribu, fut Bis de Berr ; qu’il s’allia aux Masmouda