Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/265

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
232
PEER GYNT

LE VIEILLARD

Il ne se souvient plus du vieux des Ronden !


PEER GYNT

Comment ! Tu serais… ?


LE VIEILLARD

Le Vieux de Dovre, mon petit père !


PEER GYNT

Le Vieux de Dovre ? Vraiment ? Réponds ? Tu es le vieux de Dovre ?


LE VIEUX DE DOVRE

Àh ! je suis tombé bien bas !


PEER GYNT

Ruiné ?


LE VIEUX DE DOVRE

De fond en comble ! Je me traîne par les chemins, affamé comme un loup.


PEER GYNT

Tra ! la ! la ! Voici un témoin, et un fameux encore !


LE VIEUX DE DOVRE

Monseigneur a grisonné depuis que nous nous sommes vus.


PEER GYNT

Cher beau-père, on s’use avec les années. Allons ! ne pensons plus à nos vieilles affaires,