Page:Jacques Bainville - Les Dictateurs.djvu/194

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


LES DICTATEURS BOLCHEVIKS

Antécédents et préparation
de la révolution russe

La Russie, au cours du XIXe siècle, avait été la terre classique du terrorisme. Un de ses meilleurs souverains, Alexandre II, le tsar libérateur, avait péri assassiné. L’Occident ne savait d’ailleurs pas très bien ce qu’étaient ces révolutionnaires, confondus en bloc sous le nom de nihilistes. Ce qui était clair c’était leur violence et leur ténacité.

La police et la justice, brutales mais débordées, souvent arbitraires et maladroites, distinguaient mal entre les comparses et les meneurs. On pendait parfois des collégiens de seize ans pour ne condamner de dangereux agitateurs, tel Vladimir Ilitch Oulianov, le futur Lénine, qu’à un exil bénin de quelques années en Sibérie.

L’intelligentzia, à la suite de la plupart des écrivains russes de l’époque, était presque toute