Page:Jammes - La Noël de mes enfants, 1919.djvu/32

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


IV


À ce moment, l’antique voisine d’en face, Mademoiselle Perdrigaits, rentre chez elle, dûment confessée comme il convient en cette vigile de la Nativité. En son appartement, sis au premier étage, elle allume sa petite lampe à essence pour surveiller la cuisson d’un gratin de morue.


peupeu,
qui soudain aperçoit, à travers les vitres recouvertes de tulle de la cuisine de Mademoiselle Perdrigaits, le mince lumignon — pense :

Et voici l’étoile. Si j’allais où elle est, je verrais le Petit Jésus, son papa, sa