Page:Jevons - La monnaie et le mécanisme de l’échange.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE IX
les systèmes de monnaie métallique.


Nous sommes maintenant en mesure d’analyser la constitution des différents systèmes de monnaie métallique qui ont existé, qui existent, ou dont on peut concevoir l’existence. Les systèmes réellement mis en pratique sont plus nombreux qu’on ne le suppose d’ordinaire, et nulle part je n’en ai rencontré une classification irréprochable. Sans doute M. Courcelle-Seneuil a décrit d’une manière satisfaisante quelques-uns des principaux systèmes. MM. Michel Chevalier, Garnier, et d’autres écrivains anglais ou continentaux ont adopté de leur côté de courtes classifications. Mais nous devons maintenant donner une idée générale des diverses manières dont deux, trois métaux ou davantage peuvent être employés à constituer un système monétaire plus ou moins commode.

Il semble qu’il y ait pour un gouvernement cinq manières différentes de traiter la monnaie métallique.

1o Il peut se borner à établir un système de poids et mesures, et permettre alors que les métaux précieux passent de main en main, comme d’autres marchandises, en quantités déterminées à l’aide des poids et mesures de l’État, et sous la forme que les individus trouvent la plus commode. C’est ce que nous appellerons le système de monnaie pesée,

2o Pour éviter l’incommodité des posées fréquentes, et