Page:Joanne-Géographie du département du Nord,1878.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de Louis XIV. Église Notre-Dame de la Treille et Saint-Pierre, commencée en 1835 dans le style ogival du XVIIe s. ; il n’en a été construit encore que la crypte et une partie du cœur ; statue séculaire de Notre-Dame de la Treille, autrefois à l’église Sainte-Catherine. — Église Saint-Maurice (mon. hist.) de la dernière période ogivale à cinq nefs presque égales en hauteur (deux nefs sont de 1625) ; façade et beau clocher modernes, du style gothique ; curieux tableau du XVIe s. — Église de la Madeleine (1625), renfermant des tableaux de Van Oost, de Rubens, de Van Dyck et d’Arnould de Vuez. — À Sainte-Catherine, fondée au XIIe s., remaniée en 1538 et en 1725, magnifique tableau de Rubens. — À Saint-André (1702-1759), toiles de Van Oost, d’Otto Venius et d’Arnoult de Vuez. — Église Saint-Sauveur (mon. hist.), ogivale. — Hôtel de ville (1846), sur l’emplacement du palais de Rihour, construit en 1430 et dont il ne reste la salle dite du Conclave (belles boiseries ; six tableaux d’Arnould de Vuez) et l’escalier qui y conduit (mon. hist.). — Vaste et somptueux hôtel de la Préfecture (1866). — Bourse (mon. hist.), commencée en 1652 (statue de Napoléon 1er). — Hôpital Comtesse (mon. hist.), rebâti en 1467, et depuis. — Hôpital Sainte-Eugénie, récent. Vaste collége des Jésuites. — Maisons du XVIIe s. — Colonne commémorative du siège de Lille en 1792 (statue personnifiant la Ville, par Bra). — Statue du général Négrier, par Bra. — Musée de peinture, composé de 200 tableaux des écoles italiennes, flamande et hollandaise (A. de Sarto, P. Véronèse, Salvator Rosa, Rubens, Van Dyck, Jordaens, Ph. de Champaigne, David de Heem) et 550 toiles de l’école française (Valentin, Lebrun, Arnould de Vuez, Jouvenet, Restout, Watteau, Wicar, E. Delacroix, Courbet, etc.). — Musée Wicar, collection remarquable de dessins de maîtres, légués à la ville parie peintre du même nom. — Musée ethnographique, archéologique, industriel ; médaillier, bibliothèque de 50,000 volumes ; aux archives communales, Évangéliaire manuscrit du XIIe ou du XIIIe s.

Limont-Fontaine, 560 h., c. de Maubeuge.

Linselles, 4,427 h., c. (Nord) de Tourcoing.

Locquignol, c. (Est) du Quesnoy.

Loffre, 188 h., c. (Sud) de Douai.

Lomme, 4,099 h., c. de Haubourdin. → Église du XVe s. renfermant, une Vierge vénérée, du XVIe s. — Château de la Mairie (XVe et XVIe s.). — Ferme du Temple, ancien manoir des Templiers.

Lompret, 632 h., c. de Quesnoy-sur-Deule.

Longueville (La), 1,182 h., c. de Bavai.

Looberghe, l,566 h., c. de Bourbourg. → Clocher du XVe s.

Loon, 2, 516 h., c. de Gravelines.

Loos, 6,706 h., c. de Haubourdin. → Maison centrale de détention, dans une célèbre abbaye fondée en 1140 et réédifiée en partie en 1732.

Lourches, 5, 965 h., c. de Bouchain.

Louvignies-lès-Bavai, 896 h., c. de Bavai.

Louvignies-lès-le-Quesnoy, 1,193 h., c. du Quesnoy.

Louvil, 729 h., c. de Cysoing.

Louvroil, 2,621 h., c. de Maubeuge.

Lynde, 788 h., c. (Nord) d’Hazebrouck.

Lys-lès-Lannoy, 5,027 h., c. de Lannoy.

Madeleine (La), 7,461 h., c. (Centre) de Lille.

Maing, 2,136 h., c. (Sud) de Valenciennes. → Château de Fretz (XVe s.). — Grosse tour carrée du XVe s.

Mairieux, 483 h., c. de Maubeuge.

Maisnil (Le), 472 h., c. de Haubourdin.

Malincourt, 1,082 h., c. de Clary.

Marbaix, 731 h., c. (Sud) d’Avesnes.

Marchiennes, 5,432 h., ch.-l. de c. de l’arrond. de Douai. → Dans la mairie, porte et petit balcon sculpté du XVe s.

Marchiennes-Campagne, 483 h.,c. de Marchiennes.

Marcoing, 1,948h., ch.-l.de c. de l’arrond. de Cambrai. → Souterrain du moyen âge, avec galeries en maçonnerie.