Page:Joanne-Géographie du territoire de Belfort,1882.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
14
BELFORT.

et des Breuleux ; — en amont d’Eschêne, (rive droite) la Praille, qui vient de Vezelois, et (rive gauche) le ruisseau de Brebotte et la Bousserat ; — un peu en aval de Froidefontaine, (rive droite) la Praie, qui a son origine à Meroux.

La Savoureuse (40 kilomètres) naît au pied du Ballon d’Alsace, coule dans une profonde gorge boisée, passe à Lepuix, à Giromagny, à Chaux, à Sermamagny, croise le chemin de fer de Paris à Bâle, baigne Valdoie, Belfort, Danjoutin, Andelnans et se jette dans l’Allaine au Vieux-Charmont (Doubs). — La Savoureuse reçoit : en amont de Lepuix, (rive gauche) le ruisseau de la Goutte-des-Forges et la Goutte-Thierry, qui descendent du signal des Plaines ; — à Lepuix, (rive droite) la Beucinière, qui vient du Ballon de Saint-Antoine ; — en aval de Sermamagny, (rive droite) le Rhôme, qui a sa source au pied de la Planche des Belles-Filles, passe à Auxelles-Haut, Auxelles-Bas et à Lachapelle-sous-Chaux ; — un peu plus en aval, (rive droite) le Vert-Botté, déversoir des étangs d’Évette ; près de Valdoie, au pied de la forêt d’Arsot, (rive gauche) la Waivre, qui descend, sous le nom de Rosmontoise, de la forêt de la Grande-Roche (1,069 mètres), passe à Vescemont, près de Giromagny, à Rougegoutte et à Eloie ; — près de Belfort, (rive gauche) le ruisseau de l’étang de la Forge ; — à Bermont, (rive droite) la Douce, née d’une forte source à Bavillers.

Étangs. — Le principal étang est celui de Malsaucy (à Évette), long de 1,500 mètres, et qu’avoisine celui de Sermamagny, localité entourée de plusieurs autres étangs, tels que ceux de Courbe-Chaussée et des Barbeaux les étangs Mazarin, des Mielles, Verlin, des Oies, Remoirel, l’étang la Femme et l’étang de la Vieille, situés entre la vallée de la Savoureuse et celle de la Waivre. Près de Belfort, le grand étang des Forges s’écoule dans la Savoureuse. D’autres nappes d’eau moins vastes, les Rouges étangs, les étangs des Charmettes, Bouchon, Remuidé, avoisinent le village de Leval. Citons enfin ceux d’Autruche, à Roppe, et de Fourche, à Faverois.