Page:Joseph Anglade - Grammaire élémentaire de l'ancien français.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


    1. Avant l’accent : secúrum > seür, sûr ; *placútum > pleü, plu ; *tacútum > teü, tu.
    2. Après l’accent : paucum > pou (peu) ; raucum > rou ; focum > fueu, feu.
  1. Voyelle + ca.
    1. Après o, u, c disparaît.
      Jocat > il joue ; locat > il loue ; advocatum > avoué (avocat, forme savante ou méridionale).
    2. A, e, i + c : c passe à yod, qui se confond quelquefois avec la voyelle précédente (i).
      Pacat > paie ; necare > neier, noyer ; plecare > pleier, ployer ; picam > pie ; *ficam> fie (figue est d’origine méridionale). Dicam > q. je die est très régulier.
  2. Voyelle + ce, ci. C se transforme en s (pron. z), en dégageant un i (is).
    1. Placere > plaisir ; tacere > taisir ; *racīmum (pour racemum) > raisin ; coquinam > cocinam (pron. cokina) > cuisine.

C final

C latin final devient i dans fac > fai(s) ; il se maintient dans apud hoc > avec, per hoc > a. fr. poruec, sine hoc > senuec, et tombe dans ecce hoc > ço, ce ; illac > la ; ecce hac > ça.

Devenu final dans des mots comme vocem, nucem crucem, vicem, il s’est transformé en z après avoir dégagé un i : voiz, noiz, croiz, foiz ; cf. encore perdīcem > perdiz (perdrix) ; ce z est devenu ensuite s et cette s elle-même a été remplacée dans la langue moderne par x, en souvenir du nominatif latin en x (voix, croix, noix, mais fois).


Le groupe final latin ce, précédé d’une consonne, donne s dure, marquée ordinairement par c. Ex. : pulicem, pul’cem > puce ; pollicem, poll’cem > pouce. Cf. cependant onze, douze, treize, au lieu de once, etc.