Page:Joubert - Pensées 1850 t2.djvu/188

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




IV.

PROSATEURS, PHILOSOPHES, PUBLICISTES, ETC.


I.

Toute l’ancienne prose française fut modifiée par le style d’Amyot et le caractère de l’ouvrage qu’il avait traduit. Il n’y eut plus que des scoliastes. Plutarque lui-même n’est pas autre chose : scoliaste, non de mots, mais de pensées.

II.

En France, la traduction d’Amyot est devenue un ouvrage original, * dont on aime à citer le texte.

III.

L’abbé Arnaud, avec des vérités, du savoir, et des observations quelquefois très-fines et très-solides, donne du génie et de la littérature grecs une idée parfaitement fausse.

IV.

* Balzac, Lemaître, Patru ont dans le style