Page:Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LE DIABLE DE PAPE FIGUIERE

Conte De la Fontaine


Ma foy Sire Lubin, tu fus un tres grand sot
Quand au premier aspect de certaine ouverture
Tu cherchas aux Enfers une retraite sure
Qui pût te garantir des griffes de Philipot,
On trouve plus de cœur parmi nous autres hommes
Loin de fuir tous tant que nous sommes
Plus nous considerons cet endroit délicat
Plus nous sommes prets au combat.


LES TROQUEURS

Conte De la Fontaine


Afin de reveiller leurs flammes
Ces Villageois troquent des femmes
C’est avec esprit en agir,
Le chemin qui mene au plaisir
De la maniere la plus sure
Veut que l’on change de monture.