Page:Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750.djvu/52

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750, illust 27.png


ORAISON POUR LA BRULURE


Assis en un banquet un moderne Prelat
Galamment a quelqu’un voulut servir d’un plat
Mais trouvant le bord chaud, que le Diable t’emporte ?
Chien de plat, cria t’il, avec un air faché
Fichu plat, et le mot fut tout outre laché,
Oyant un Oremus gringoté de la sorte
Une Dame apella son Laquais et lui dit
Aporte l’ecritoire, Laverdure
Monseigneur voudra bien me donner par écrit
son Oraison pour la brulure.


LA VIEILLE AMOUREUSE


Tout le monde autrefois courut
Apres la petite Ragonde
A son tour la vieille est en rut
Elle court apres tout le monde.