Page:Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750, illust 28.png


EPIGRAMME.


Un jour le bon vieillard Thibault
Encore vaillant de sa personne,
Ayant le v.. et le cul chaud
Fourbissoit la belle Alisonne :
Or comme le Gallant l’enc..
Luy dit d’assez bonne façon,
Vrayment, Mignonne, je m’étonne
Que vous n’avez du poil au c..
Lors en grondant comme un cochon
La Belle répond toute emüe
Hé qu’est-il besoin de bouchon
Où la Taverne est bien connue.


LA PRISONNIERE


Alix qu’on trainoit prisonniere
A sa mere dit sans rougir
Ne vous chagrinéz point, ma mere
Je me ferai bien élargir.