Page:Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750.djvu/80

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750, illust 41.png


EPIGRAMME.


Une dame allant dans son Coche
Aux Champs avec son Amant,
Hors les Fauxbourgs il vous l’embroche
Et vous l’enfile alegrement,
Elle qui se voit detenüe
Crie pendant un si doux jeu,
Ah dieu si cela continue
Le chemin nous durera peu.


EPIGRAMME.


Comme un Escolier se jouoit
Avec une belle pucelle,
Pour lui plaire hautement louoit
Sa grace et beauté naturelle,
Ses tetons qui la rendoit belle,
Et son petit cas qui tant vaut,
Ha (Monsieur) adont se dit elle,
On y mettera ce quil y faut.