Page:Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750.djvu/82

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750, illust 42.png


EPIGRAMME


Mauregard remply d’imposture,
Et les Astrologues vantez
Ont été par toy frequentez
Pour sçavoir la bonne aventure,
Ils ont prédit que tu serois
Un jour plus haut que les Rois,
Et voicy qu’on te meine pendre,
N’ont-ils pas dit la verité,
Car tu t’en vas si haut monté
Que nul ne veut si haut pretendre.


EPIGRAMME


Elle est sourde ainsi comme un sourd
A ceux qui luy parlent d’Amour
Mais touchez lui son petit centre,
Cela s’endure doucement
Et pour ecouter un Amant
Elle a l’oreille au bout du ventre.