Page:Journal du voyage de Vasco da Gama.djvu/25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


non -feulement utile aux nationaux, mais encore aux étrangers qm s occupent de recherches fur les expéditions maritimes & fur les décou- vertes du quinzième & du feizième fiècle. Pour eux, de femblables lacunes ajouteraient une difficulté de plus à l'intelligence d'un écrit déjà fuffifamment barbare. Ceji aufft principalement h leur intention que nous avons indiqué en note la véritable acception de certains mots étrangement défigurés, & que nous avons pris foin de marquer ï accen- tuation, toutes les fois qu'une omifion de ce genre pouvait donner lieu à une erreur ou produire quelque obfcurité, amant mieux pécher en cette circonjlance par excès que par omiffion. La néceftté de reaifier certaines opinions inexaBes, & de mettre plus d'ordre dans le développement des idées, nous a conduit à effeSluer diver- fes fupprefftons ou modifications dans ï avant-propos & les notes de la première édition. Ainfi, nous avons retranché ce qui fe rattachait au récit de tévêque Oforius dans la note finale de la page 9. La confpiration contre Vafco da Gama, ainfi que la réprejfion des confpirateurs, font racontées avec détail par Gafpar Correia, dans les Lendas da Ind.a, & il eft facile d'expliquer h filence de Caftanheda , de Barros & de Goes, par la crainte tnalentendue de ternir le luftre des compagnons de Gama. Nous avons aufft jugé convenable défaire rentrer dans l' avant- propos les conjectures émifes dans une note finale fur l'état inachevé du Journal, ainfi que le paffage relatif aux récompenfes que le roi D. Manuel accorda à Vafco da Gama .■ c'était là leur véritable place. Enfin, en reproduifint en appendice un document relatif à ces récom- penfes, imprimé d'une manière incorreSle dans l'édition précédente, nous en avons ajouté un autre non moins précieux pour la biographie du grand navigateur qui nous ouvrit l'Orient (i). Tout à l'heure nous faifions allufion aux Lendas da India de Gafpar Correia ; on peut dire que la publication de ce livrubguwbge entreprife par (1) Le texte porte : Do derciibridor do Oiiente.