Page:Jules Janssen - Mission du Japon pour l'observation du passage de Vénus.pdf/7

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
5

sur plaque d’argent, des images du Soleil, de 3c, 5 de diamètre environ.

Ne trouvant point ces images d’une grandeur suffisante, je jugeai à propos de joindre à cet appareil un équatorial photographique donnant des images solaires sur verre, de 0m, 11 à 0m, 12 de diamètre, et un second appareil formant rechange, donnant des images de 0m, 10 environ. Ces images se rapportent comme grandeur avec celle qui a été adoptée par les autres nations.

Nous emportions, en outre, un pendule astronomique de Bréguet, un cercle géodésique de Brunner, une collection très-complète d’instruments météorologiques et photographiques, un revolver photographique, etc.

L’expédition prit bordsur le paquebot l’Ava, commandant Fleuriais, et quitta Marseille le 16 août.

Par son empressement gracieux, M. le commandant Fleuriais aplanit beaucoup les difficultés qui résultaient de notre grand bagage, et, grâce à cet officier distingué, la première partie de notre voyage fut très-agréable mais, en approchant des mer de Chine, nous nous trouvions dans la saison des typhons, et il nous était réservé de traverser l’un des plus redoutables de ces météores.

Je rapporte ici la Lettre que Madame Janssen écrivait après le désastre, à des amis de France

En rade de Hong-Kong, 26 septembre 1874.

Vous avez appris, par la dépêche adressée à M. le