Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/417

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— JULES VERNE —

« En effet, c’est un navire, » dit Ayrton. (Page 421.)


TROISIÈME PARTIE

LE SECRET DE L’ÎLE



CHAPITRE I


Perte ou salut ? — Ayrton rappelé. — Discussion importante. — Ce n’est pas le Duncan. — Bâtiment suspect. — Précautions à prendre. — Le navire s’approche. — Un coup de canon. — Le brick mouille en vue de l’île. — La nuit vient.


Depuis deux ans et demi, les naufragés du ballon avaient été jetés sur l’île Lincoln, et jusqu’alors aucune communication n’avait pu s’établir entre eux et leurs semblables. Une fois, le reporter avait tenté de se mettre en rapport avec