Page:Julien Delaite - Glossaire des jeux wallons de Liège (BSLLW, t. 14 (s. 2), pp. 127-174), 1889.djvu/10

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 136 —

à la tige feuillée entière. Les enfants fichent ce fruit au bout d’une baguette flexible et le lancent très haut.

Banque (J. à l’). Le tourniquet. Jeu de hasard qui consiste en une flèche montée sur un pivot que l’on fait tourner à la main. De menus objets sont disposés tout autour de la circonférence qu’elle décrit. On gagne l’objet qu’elle désigne en s’arrêtant. Une autre espèce consiste dans un ressort droit et fixe, qui bat sur une série de petites tiges en fer implantées sur le bord d’un cercle de bois qui tourne ; chaque espace entre deux tiges est marqué d’un numéro. Cette seconde espèce se rapproche plus du véritable tourniquet français.

Banque (J. à l’). La banque, jeu de cartes. Le banquier fait autant de paquets qu’il y a de joueurs. Puis il les retourne : Le roi l’emporte sur le reste, et fait banquier celui qui le relève. L’as a la moindre valeur ; on l’appelle piou. Les autres cartes comptent comme d’habitude. Le banquier empoche ou rembourse les mises selon que le point de la carte lui appartenant est supérieur ou inférieur aux autres. S’il relève un roi, il empoche le tout ; à points égaux, le banquier bénéficie.

Banquî. Banquier, celui qui dispose les paquets dans le jeu de cartes précédent.

Bârre. La barre ou le but dans divers jeux de course.

Bârrer. Même que claper (v. ce mot).

Bascule (J. à l’). La balançoire. Chacun connaît l’escarpolette. Nos petites filles en fabriquent d’économiques en liant les deux bouts d’une corde à sauter à deux points fixes, de manière qu’elle pende et forme une anse sur laquelle elles se balancent. Une chaîne de charrette, une branche d’arbre, ou bien encore la chaîne qui réunissait anciennement les bornes sur nos places publiques, suffisent pour ce genre d’exercice. (Syn. cabalance)

Basse. De l’expression ine haute ou ’ne basse du jeu de crosse suivant la façon dont la balle doit être lancée.