Page:Kipling - Du cran.djvu/120

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pilleur) revint tranquillement à son mouillage un peu après minuit, et dérangea une demi-douzaine de ses frères en s’amarrant. Tout le monde en parla le lendemain matin, particulièrement Phlox et Stéphanotis, ses voisins de gauche et de droite dans le grand bassin sur la côte est d’Angleterre, qui était encombré de torpilleurs.

Mais l’âme de Gardénia — le Lieutenant de Vaisseau Commandant H. R. Duckett — planait fort au-dessus des injures. Ce qu’il avait fait durant sa dernière tournée avait été bien fait. Chose à tous égards plus importante — Gardénia était là pour un nettoyage de chaudière, ce qui voulait dire une permission de quatre jours pour son commandant.

« Où avez-vous pris cette défense, espèce de pirate d’arsenal ? » vociféra Stéphanotis par-dessus sa lisse, car Gardénia, portait de l’autre côté de la sienne une grosse défense de paillet en bastin évidemment fraîche sortie du dépôt. Elle craquait de neuf. « Espèce de pilleur d’épaves, où donc c’est-il que tu as trouvé cette défense neuve ? »

Le seul bâtiment auquel un torpilleur, parfois,