Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/213

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LES MANUSCRITS DE LEONARD DE VINCI lOQ

qu'est celle qui descend, dans les fleuves et dans l'air.

Ailes artificielles.

30 r. Cours des fleuves.

30 V. 31 r. Eau des moulins.

3 I V.

Ondes de l'eau-

32 r.

La luxure est cause de la génération. La gourmandise maintient la vie La peur la prolonge. Le dol est le salut de l'instrument.

32 V. 33 r. FntrcLics cl palme tics.

Tout mal laisse du déplaisir dans le souve- nir, sauf le mal suprême, la mort, qui abolit ce souvenir, en même temps que la vie.

�� �