Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/42

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ib LES MANUSCRITS DE LEONARD DE VINCI

20 r.

Figures de diverses pompes.

Dans cet instrument c'est la femelle qui se meut (?)

Dans cette force, c'est le mâle qui se meut.

Pour faire monter l'eau.

Pour dresser une antenne de navire avec facilité.

Manière de s'éveiller à son gré.

Horloge pour ceux qui sont avares dans la dépense de leur temps. Quand l'entonnoir de l'eau a versé dans le récipient autant d'eau qu'il y en a dans la balance opposée, celle-ci s'élève et verse son eau dans le premier réci- pient, celui-ci se doublant de poids soulève avec violence les pieds du dormeur qui se lève et va à ses afTaires.

21 r.

(Edicule a coupoles avec six portiques, un autre).

Fermeture rapide pour une maison de plaisance ; on la ferme en poussant seule- ment et on ouvre avec la clef.

�� �