Page:L’Œuvre de P.-C. Blessebois, 1921.djvu/239

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le Zombi du Grand-Pérou

OU

LA COMTESSE DE COCAGNE




HISTORIETTE




« La femme belle et insensée est comme un anneau d’or au museau d’une truie ». Ces paroles de Salomon conviennent très bien à la comtesse de Cocagne. Tout le monde sait qu’elle ne manque point d’attrait pour une créole, mais que sa beauté n’est point ornée de chasteté, de pudeur, ni de modestie. Elle a une si furieuse haine pour la sagesse qu’elle n’aime pas même ceux des hommes qui en ont un peu. C’est une truie parée de l’or de sa beauté et qui se plaît uniquement dans la boue et dans l’indignité de ses actions : elle est toujours prête à prostituer son honneur à ses mollesses, et tous ceux qui veulent la croire sont les instruments de ses débauches de tous les jours.

Ce serait vainement que cette jeune femme
            Voudrait déguiser son ardeur ;

15