Page:L’Anarchie passive et le comte Léon Tolstoï.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Ma fille,

Dans notre époque où, tous se spécialisant, chacun dirige dans un sens particulier le cours de ses études, il est rare qu’on soit obligé de formuler une profession de foi, c’est-à-dire de toucher aux questions les plus essentielles pour un homme.

C’est ainsi qu’après une carrière scientifique et littéraire de près de trente-cinq ans, je me vois, pour la première fois de ma vie, dans une situation qui m’oblige à exposer publiquement mes convictions fondamentales sur la vie, sur la religion, etc. Cet ouvrage-ci contient l’expression à ce point sincère et complète de mes opinions les plus intimes, qu’il peut être considéré comme un reflet fidèle de mon moi intérieur : et c’est la raison principale pour laquelle je vous prie, ma fille, d’en accepter la dédicace à votre cher nom. Dans les épreuves, parfois bien douloureuses de la vie, peut-être vous sera-ce une indication, en même temps qu’une