Page:L’Anarchie passive et le comte Léon Tolstoï.djvu/25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



III

C’est cependant de cette manière, c’est-à-dire sous un point de vue exclusif et personnel, que l’éminent écrivain, le comte Léon Tolstoï, prétend considérer la doctrine de Jésus-Christ, et en le lisant, on perd toute envie de sourire.

Dans son dernier livre : Le Salut est en vous, il tâche de démontrer que l’essence, le principe fondamental du christianisme consiste en la « non-résistance au mal par la violence », et il déduit de ce principe l’obligation pour chaque chrétien de ne pas obéir à qui que ce soit en dehors de sa propre conscience, et par conséquent il nie la nécessité de tout culte, de tout gouvernement, il dit qu’un chrétien ne peut pas payer les impôts, prêter serment, servir dans l’armée, occuper