Page:L’Enfant du plaisir, ou les délices de la jouissance, 1803.djvu/39

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche