Page:La Bigne Villeneuve - Cartulaire de l’Abbaye Saint-Georges.djvu/458

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


— 448 - [Archives départementales. — Biens NATIONAUX, district de Rennes, (liasse 4).] An II (1793) de la République. — Procès-verbal d’estimation du grand jardin de la ci-devant abbaye de Saint-Georges, rue de Paris. — Maison et jardin sous le n° 2, rue de Paris, ci-devant dépendants du jardin de Saint-Georges... la maison située au midy du pavé de ladite rue, servant de logement au jardinier... portail sur la rue... autre portail au midy. — Dans la partie occidentale du jardin, un très-grand perron en pierre de taille, pilastres et grille de fer, et vases; grande voûte sous la terrace de ce côté... Grand jardin au midy dudit bâtiment (au nord)... dans la forme d’un polygone irrégulier, avec double terrace et perron au septentrion, autre terrace et talus à l’angle nord et est, se prolongeant d’orient vers occident jusqu’à la maison... Un très-grand arrivoir à l’occident, rempli d’eau vive, garni de murs de revêtement au nord et au midy, avec perron et marches à l’orient et occident et midy pour descendre et laver le linge. — Différents bosquets à l’occident et midy avec perron, avec doubles allées couvertes et arbustes en lorier; ledit jardin est clos dans tout son pourtour, garni d’arbres fruitiers en espaliers en bon état; plusieurs allées forment différents quarrés garnis également de bons arbres fruitiers, lesdits quarrés en rapport; lequel jardin et dépendance contient en superficie réduite, tout compris, cinq journaux environ; ce que nous estimons valloir, dans son état, la somme de quinze mille livres. Le tout borné au septentrion par le pavé de la rue de Paris et la maison du citoyen Vilgaudin, au midy par le port de Viarmes, à l’orient par le chemin communiquant à la rue de Paris, à l’occident par l’ancien mur de ville.

Pour composer ce Catalogue, je ne me suis pas contenté de consulter et de vérifier, en les compulsant, les listes déjà connues et |)ubliées par le P. Albert-le-Grand, D. Morice et D. Taillandier, l’abbé Trcsvaux, llauréau (tome XIV de la Gai