Page:La Bigne Villeneuve - Cartulaire de l’Abbaye Saint-Georges.djvu/478

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
− 468 −


Item, pour contribuer à l’entretien du Petit-Séminaire de Rennes, rente de 401 livres 8 sous.

A Mgr l’évesque de Rennes, pour droits sinodaux et cathédratiques, 48 livres sous 3 deniers.

A Mgr l’évesque de Saint-Malo, pour droits sinodaux et cathédratiques, 4 livres 5 sous par an.

Portions congreues et suppléments. — A M. le recteur et à M. le curé de Saint-Georges, 1,050 livres par an. — A M. le recteur et à deux MM. curés de la paroisse de Toussaints, 1,050 livres. — A M. le recteur et curé de Saint-Hélier, 700 livres, pour deux tiers de leur portion congrue. — A M. le recteur et curé de Chantepie, 875 livres, cinq sixièmes de leur portion congrue. — A M. le recteur et curé de Saint-Jacques-de-la-Lande, 270 livres. — A M. le recteur de Montgermont, 700 livres. — Au recteur de Mordelles, pour supplément, 3 mines de seigle. — Au recteur et curé de Vignoc, 262 livres 40 sous. — Au recteur de Bruz, toutes les dixmes vertes de sa paroisse, tenant lieu de notre contribution à la portion congrue. — A M. le recteur de ïinténiac et à deux curés, 4,400 livres par an, pour leur portion congrue. — Au recteur et curé de La Baussaine, 4,050 livres. — Au recteur de Saint-Domineuc, pour supplément, 50 livres par an. — Au recteur de la Chapelle-Chaussée, 4 20 livres. — Au recteur de Cardroc, 80 boisseaux de seigle, 420 boisseaux d’avoine et 60 livres en argent. — Au recteur de Saint-Seglin, 220 livres. — Au recteur et curé de l’isle d’Arz, 525 livres. — Au curé de Moidré, pour supplément de sa portion congrue, 46 livres 6 sous 8 deniers.

Diverses redevances en natures de grains, par exemple aux pauvres de Tinténiac, de Moidré, de la Chapelle-Chaussée, de Saint- Gondran ; acquits de fondations, messes fondées à nos chapelles de Pleubien, de Plougaznou, de Tinténiac, du Feu.

Nous payons pour les messes de six heures qui se disent à notre abbaye, tous les dimanches et festes, 66 livres par an. — Pour les messes d’actions de grâces qui se disent à notre abbaye, tous les jours de communion de règle, 4 00 livres par an.

Nous devons par fondation, pour l’entretien de la chapelle de la