Page:La Brière - Champollion inconnu.djvu/175

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
IV


CHAMPOLLION À ROME


Lorsque Champollion, illustré déjà par sa découverte, visita Rome, Turin, Florence, Naples, et, plus tard, l’Égypte elle-même ; son principal objectif, on le comprend, fut d’étudier, dans les musées ou sur leur lieu d’origine, les monuments égyptiens, obélisques, pierres gravées, papyrus ; d’appliquer son merveilleux système d’interprétation ; de le confirmer et de le développer par la pratique en déchiffrant les inscriptions de l’ancienne Égypte. Sa correspondance de voyageur, avec son frère, est donc remplie d’exposés savants, qui offrent un intérêt purement technique. Ces voyages en effet confirmaient la justesse de sa découverte : il a joyeusement écrit d’Égypte à M. Dacier :


Je suis fier maintenant que j’ai le droit de vous annoncer qu’il n’y a rien à modifier dans le système publié. L’alphabet est le bon, il s’applique avec un égal succès aux monuments