Page:La Brière - Champollion inconnu.djvu/51

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
II


CHAMPOLLION ÉTUDIANT


Dans une précédente étude, Champollion enfant nous était représenté, par sa propre correspondance, comme un prodigieux exemple de précocité laborieuse, d’intensité intellectuelle. Cet égyptologue de treize ans, cet hébraïsant de collège, nous était révélé par ses billets journaliers adressés à son frère aîné, qui fut son tuteur et son guide.

À la suite de ces lettres intimes se trouve parmi les archives de la famille Champollion, conservées à Vif, dans le département de l’Isère, une autre liasse de papiers inédits : les lettres de l’illustre savant alors qu’il a quitté le lycée de Grenoble, et que seul, sans famille, à dix-sept ans, il mène à Paris la vie d’étudiant.

L’adolescent poursuit avec obstination le but que s’était marqué l’enfant. Son instinct d’égyptologue devient plus âpre et plus impérieux encore. Les