Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/150

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
87
LIVRE II.


Pour la devorer accourut.
Quoy ? vous oſez, dit-elle, à mes yeux vous produire,
Aprés que voſtre race a tâché de me nuire ?
N’eſtes-vous pas Souris ? Parlez ſans fiction.
Oüy vous l’eſtes, ou bien je ne ſuis pas Belette.
Pardonnez-moy, dit la pauvrette,
Ce n’eſt pas ma profeſſion.
Moy Souris ! des méchans vous ont dit ces nouvelles.
Grace à l’Auteur de l’Univers,
Je ſuis Oyſeau ; voyez mes aiſles :
Vive la gent qui fend les airs.
Sa raiſon plut & ſembla bonne.
Elle fait ſi bien qu’on luy donne
Liberté de ſe retirer.
Deux jours aprés noſtre étourdie
Aveuglément va ſe fourrer