Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/166

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
103
LIVRE II.

Tantoſt entre au fond du nazeau.
La rage alors ſe trouve à ſon faîte montée.
L’inviſible ennemy triomphe, & rit de voir
Qu’il n’eſt griffe ny dent en la beſte irritée,
Qui de la mettre en ſang ne faſſe ſon devoir.
Le malheureux Lion ſe déchire luy-meſme,
Fait reſonner ſa queuë à l’entour de ſes flancs,
Bat l’air qui n’en peut mais ; & ſa fureur extrême
Le fatigue, l’abbat : le voilà ſur les dents.
L’inſecte du combat ſe retire avec gloire :
Comme il ſonna la charge, il ſonne la victoire ;
Va par tout l’annoncer ; & rencontre en chemin
L’embuſcade d’une araignée.
Il y rencontre auſſi ſa fin.