Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/169

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
106
FABLES CHOISIES.


L’un d’éponges chargé marchoit comme un Courier ;
Et l’autre ſe faiſant prier
Portoit, comme on dit, les bouteilles.
Sa charge eſtoit de ſel. Nos gaillards pelerins
Par monts, par vaux, & par chemins
Au gué d’une riviere à la fin arriverent,
Et fort empêchez ſe trouverent.
L’Aſnier, qui tous les jours traverſoit ce gué-là,
Sur l’Aſne à l’éponge monta,
Chaſſant devant luy l’autre beſte,
Qui voulant en faire à ſa teſte
Dans un trou ſe precipita,
Revint ſur l’eau, puis échapa :
Car au bout de quelques nagées
Tout ſon ſel ſe fondit ſi bien,
Que le Baudet ne ſentit rien