Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/194

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
131
LIVRE II.


Le Faucon eſt leger, l’Aigle plein de courage ;
Le Corbeau ſert pour le préſage ;
La Corneille avertit des malheurs à venir ;
Tous ſont contens de leur ramage.
Ceſſe donc de te plaindre, ou bien, pour te punir,
Je t’oſteray ton plumage.