Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/198

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
135
LIVRE II.


Et, fuſſiez-vous embaſtonnez,
Jamais vous n’en ſerez les maiſtres.
Qu’on luy ferme la porte au nez,
Il reviendra par les feneſtres.