Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/211

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
148
FABLES CHOISIES.


Vous qui devez ſçavoir les choſes de la vie,
Qui par tous ſes degrez avez déja paſſé,
Et que rien ne doit fuïr en cet âge avancé ;
A quoy me reſoudray-je ? Il eſt temps que j’y penſe.
Vous connoiſſez mon bien, mon talent, ma naiſſance.
Dois-je dans la Province établir mon ſejour ?
Prendre employ dans l’Armée ? ou bien charge à la Cour ?
Tout au monde eſt mêlé d’amertume & de charmes.
La guerre a ſes douceurs, l’Hymen a ſes alarmes.
Si je ſuivois mon gouſt, je ſçaurois où buter ;