Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/257

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
194
FABLES CHOISIES.


Celuy-cy pour ſon gouſt ; l’un qui ſe piquoit d’eſtre
Commenſal du jardin, l’autre de la maiſon.
Des foſſez du Chaſteau faiſant leurs galeries,
Tantoſt on les eût vûs coſte à coſte nager.
Tantoſt courir ſur l’onde, & tantoſt ſe plonger,
Sans pouvoir ſatisfaire à leurs vaines envies.
Un jour le Cuiſinier ayant trop bû d’un coup,
Prit pour Oiſon le Cigne ; & le tenant au cou,
Il alloit l’égorger, puis le mettre en potage.
L’oiſeau preſt à mourir, ſe plaint en ſon ramage.
Le Cuiſinier fut fort ſurpris,
Et vid bien qu’il s’eſtoit mépris.