Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/60

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




Autre Privilege du Roy.


LOUIS par la grace de Dieu, Roy de France et de Navarre ; à nos amez & ſeaux Conſeillers les Gens tenans nos Cours de Parlement, Maiſtre des Requeſtes ordinaires de nôtre Hôtel, Intendans de nos Provinces, Prevoſt de Paris, Baillifs, Seneſchaux, leurs Lieutenans Civils, & à tous nos autres Juſticiers & Officiers qu’il appartiendra, Salut. Noſtre bien Amé Pierre Trabouillet, Marchand Libraire à Paris, Nous a fait remontrer qu’il auroit cy-devant fait imprimer à grands frais, Les Oeuvres de Moliere en huit volumes, & les Fables de la Fontaine en quatre volumes, pour noſtre tres-cher & tres-amé Fils le Dauphin, l’un & l’autre de ces Livres enrichi de beaucoup de figures : pour leſquels il auroit fait de grandes dépenſes, tant pour acheter la ceſſion des Privileges, que pour les autres frais qu’il eſt convenu faire pour l’impreſſion deſdits Livres : Mais comme ces Privileges ſont prés d’expirer, & qu’il luy reſte beaucoup d’Exemplaires qu’il n’a pû diſtribuer, tant par les contrefaçons que quelques Libraires mal-intentionnez de noſtre Royaume