Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


tres perſonnes de quelque qualité & condition qu’elles ſoient, de réimprimer ou faire réimprimer, vendre ny debiter leſdits Livres en quelque ſorte & maniere que ce ſoit, meſme des Impreſſions étrangeres ou autrement, ſans le conſentement dudit Expoſant ou de ſes ayans cauſe, à peine de confiſcation des Exemplaires contrefaits, ſix mille livres d’amende, applicable moitié à Nous, & moitié audit Expoſant, & de tous dépens, dommages & intereſts, à condition qu’il en ſera mis deux Exemplaires de chacun en noſtre Bibliotheque publique, un en noſtre Cabinet des Livres en noſtre Chaſteau du Louvre, & un en celle de noſtre tres-cher & feal Chevalier Commandeur de nos Ordres le ſieur Boucherat, Chancelier de France ; comme auſſi qu’ils ſeront réimprimez ſur de beau & bon papier & en beaux caracteres, ſuivant les Reglemens de la Librairie & Imprimerie des années 1618. & 1686. que ladite réimpreſſion s’en fera dans noſtre Royaume & non ailleurs, & de faire enregiſtrer ces preſentes ſur le Regiſtre de la Communauté des Marchands Libraires de Paris, le tout à peine de nullité des Preſentes ; du contenu deſquelles, pour les cauſes & conſiderations ſuſdites, vous mandons &