Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 2.djvu/143

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion



XVII.

Le Liévre & la Perdrix.

Il ne ſe faut jamais moquer des miſerables :
Car qui peut s’aſſeurer d’eſtre toûjours heureux ?
Le ſage Eſope dans ſes Fables
Nous en donne un exemple ou deux.