Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 2.djvu/240

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


enjoignons de faire joüir ledit Expoſant & ſes ayans cauſe pleinement & paiſiblement, ceſſant & faiſant ceſſer tous troubles & empêchemens contraires : Voulons qu’en mettant au commencement ou à la fin de chacun deſdits Livres, l’Extrait des Preſentes, elles ſoient tenuës pour deuëment ſignifiées ; & qu’aux copies collationnées par l’un de nos amez & feaux Conſeillers, foy ſoit ajoûtée comme à l’Original. Commandons au premier noſtre Huiſſier ou Sergent faire tous exploits, ſignifications, défenſes, ſaiſies, & autres actes de Juſtice requis & neceſſaires, de ce faire luy donnons pouvoir, ſans demander autre permiſſion. Car tel eſt noſtre plaiſir. Donné à Paris le 18. Septembre 1692. & de nôtre regne le cinquantiéme. Signé, Par le Roy en ſon Conseil, Gamart. Et ſcellé du grand Sceau de cire jaune.

Regiſtré ſur le Livre des Libraires & Imprimeurs de Paris le 21. Octobre 1692. Signé, P. Aubouin, Syndic.

Ledit Traboüillet a aſſocié au Privilege des Oeuvres de Moliere, Denys Thierry, ancien Juge Conſul de Paris, & Claude Barbin Marchands Libraires, chacun pour un tiers ; Et leur a cedé entierement tout le droit du Privilege des Fables de la Fontaine.