Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 3.djvu/100

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LIVRE II.



I.

Le Savetier & le Financier.

 


UN Savetier chantoit du matin juſqu’au soir :
C’eſtoit merveilles de le voir,
Merveilles de l’oüir : il faiſoit des paſſages,
Plus content qu’aucun des ſept ſages.