Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 3.djvu/150

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Des Fables de ma façon ;
Or d’aller luy dire, Non,
Sans quelque valable excuſe,
Ce n’eſt pas comme on en uſe
Avec des Divinitez,
Sur tout quand ce ſont de celles
Que la qualité de belles
Fait Reines des volontez.
Car afin que l’on le ſçache
C’eſt Sillery qui s’attache
À vouloir que de nouveau
Sire Loup, Sire Corbeau
Chez moy ſe parlent en rime.
Qui dit Sillery, dit tout ;
Peu de gens en leur eſtime
Luy refuſent le haut bout ;
Comment le pourroit-on faire ?
Pour venir à noſtre affaire,
Mes contes à ſon avis
Sont obſcurs ; Les beaux eſprits