Page:La Grasserie - Des Unités rythmiques supérieures au vers, 1894.djvu/100

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
— 80 —


Les aimés sortent du tombeau,
Ils ont une caresse brève ;
Le soleil éteint son flambeau,
Mais l’amour dans les cieux se lève.

Midi t’éclaire à fleur de peau,
La nuit, on voit monter la sève,
On entend battre le cœur d’Eve,
Voici le chant de Salambô !
Le soleil éteint son flambeau.

Toute la pièce est sur deux rimes. ; les deux premières strophes forment la strophe et Tantistrophe qui diff*èrent entre elles par une légère différence d’agencement de rimes ; entre elles le rythme est réversif, les deux premiers vers de la strophe forment les deux derniers de l’antistrophe ; puis commence Tépode contenant un plus grand nombre de vers. L’épode à la fin fait retour au commencement, de sorte que le petit poème pourrait continuer indéfiniment.

Mais, comme on le voit, il y a un élément psychique fortement mêlé à Vêlement phoniqite dans le rondel ; on répète non seulement les mêmes rimes, mais les mêmes vers.

Le rondeau est encore plus mêlé d’élément psychique, et celuici absorbe presque le phonique. Cependant il faut retenir que le rondeau roule aussi entièrement sur deux rimes, et qu’il contient trois strophes dont Tune joue nettement le rôle de strophe, l’autre celui d’antistrophe, l’autre celui d’épode ; ici c’est l’épode qui est placée au milieu des deux strophes.

En voici la formule ; strophe ÂÂBBA, épode AAB, antistrophe AABBA.

L’épode se compose d’un nombre de vers beaucoup plus petit ; en outre, un des vers de l’épode ne peut rimer qu’extérieurement avec un vers de la strophe et un vers de Tanlistrophe.

Strophe.

Maman, ce n’est pas même mol que mère.
L’enfant l’a trouvé dans sa peine amère.
L’enfant l’a clamé dans son cri joyeux.
Il lui sort des mains, il lui part des yeux.
Plus beau que papa, bien plus doux que : père.