Page:Labiche, Delacour, Choler - Les Chemins de fer, 1867.djvu/76

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Tapiou, à part.

Elle descendra peut-être aux stations… je pourrai la voir.


Le Chef de gare, le poussant.

Allez donc !

Ils sortent deuxième plan gauche.


Scène VIII

Ginginet ; puis Un Monsieur ; puis Une Dame ; puis Un Photographe ; puis Une Nourrice ; puis Jules ; puis Colombe


Ginginet, paraissant sur le marche-pied du wagon, son calepin à la main, et descendant en scène.

Sapristi !… je viens de faire mon compte… Trois places de supplément à cinquante-trois francs dix… font cent cinquante-neuf francs trente… sans boire ni manger… C’est raide !… Si je pouvais recruter quelques voyageurs… comme il faut… ça me diminuerait d’autant. (Descendant en scène.) Voyons donc… (Un monsieur passe venant de gauche, s’adressant à lui et souriant.) Monsieur cherche une place ?


Le Monsieur.

Oui, monsieur…


Ginginet, l’arrêtant.

Monsieur a un billet de première ?


Le Monsieur.

Non… J’ai un permis de circulation.


Ginginet.

Monsieur ne paye pas ? (Montrant l’écriteau.) Réservé ! (Apercevant une dame qui entre, il s’en approche en souriant.) Madame cherche une place ?… Je me ferai un plaisir de lui offrir mon coin…