Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/382

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Colardeau.

Monsieur, ça vous serait-il égal de causer de ça demain matin ?…


Pontbichet.

Non, c’est tout de suite… j’ai résolu de soumettre ton intelligence à une épreuve…


Colardeau.

Pas longue, hein ?


Pontbichet.

Colardeau, si un ami de Bergerac t’avait soufflé le cru de neuf étoiles, qu’est-ce que tu ferais ?


Colardeau, cherchant.

Si un ami de Bergerac m’avait soufflé… je me recoucherais.


Pontbichet.

Je vais te mettre sur la voie. Colardeau, dans quoi met-on le vin ?


Colardeau.

Dans la cave, monsieur Pontbichet.


Pontbichet.

Oui, mais dans quoi met-on le vin qui est dans la cave ?


Colardeau.

Dans des bouteilles, monsieur Pontbichet. (À part.) Quelle drôle de conversation !


Pontbichet.

Et avant de le mettre dans des bouteilles ?


Colardeau.

Avant de le mettre ?… (Cherchant.) Voyons donc… voyons donc…