Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/75

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Fadinard, vivement.

Je l’achète !


Clara.

Oui, mais il n’est pas à vendre… Je l’ai monté, il y a huit jours, pour madame la baronne de Champigny. (Clara s’approche du comptoir et range dans le magasin.)


Fadinard, à part se promenant.

Une baronne ! Je ne peux pas me présenter chez elle et lui dire : "Madame, combien le chapeau ?…" Ma foi, tant pis pour ce monsieur et cette dame !… je vais d’abord me marier, et après…


Scène VII

Les Mêmes, Tardiveau, toute la noce



Tardiveau, il entre très effaré par la porte du fond, il tient son gilet de flanelle à la main.

Dieu ! que j’ai chaud ! (Au même instant, toute la noce débouche à sa suite. Nonancourt avec son myrte, Bobin portant le registre et Vézinet l’écharpe. Tardiveau, en les voyant, reprend sa course et entre à gauche.)

Chœur

Même chœur que ci-dessus

Puisque ce dignitaire,

Etc.


Clara, stupéfaite.

Qu’est-ce que c’est que ça ? (Elle entre à gauche.)


Fadinard.

Quel commerce font-ils là ?… Père Nonancourt ! (Il va suivre la noce, lorsqu’il est arrêté par Félix qui entre vivement par le fond.)