Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/17

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MADAME PERRICHON

Vous faites des phrases dans une gare !


PERRICHON

Je ne fais de phrases… j’élève les idées de l’enfant. (Tirant de sa poche un petit carnet.) Tiens, ma fille, voici un carnet que j’ai acheté pour toi.


HENRIETTE

Pour quoi faire ?…


PERRICHON

Pour écrire d’un côté la dépense, et de l’autre les impressions.


HENRIETTE

Quelles impressions ?…


PERRICHON

Nos impressions de voyage ! Tu écriras, et moi je dicterai.


MADAME PERRICHON

Comment ! Vous allez vous faire auteur à présent ?


PERRICHON

Il ne s’agit pas de me faire auteur… mais il me semble qu’un homme du monde peut avoir des pensées et les recueillir sur un carnet !


MADAME PERRICHON

Ce sera bien joli !


PERRICHON, à part.

Elle est comme ça, chaque fois qu’elle n’a pas pris son café !


UN FACTEUR, poussant un petit chariot chargé de bagages

Monsieur, voici vos bagages. Voulez-vous les faire enregistrer ?…